Comment bien profiter de la sous-traitance offshore pour réduire les coûts des développements informatiques

L’informatisation de certaines tâches aide à augmenter la productivité d’une entreprise et par la suite aide à générer plus de profit. Malgré l’importance de cette informatisation certaines sociétés n’investissent pas dans la technologie à cause des coûts élevés qui constituent parfois une grosse somme et surtout pour les PME et les start up. Beaucoup de sociétés ont trouvé une solution pour ce problème, à savoir l’externalisation offshore. Grâce à l’externalisation offshore beaucoup de projets ont pu réussir et avec des budgets limités avec de bonnes compétences. Le coût d’une équipe délocalisée en offshore peut être divisé par trois par rapport à une équipe de développement aux États-Unis ou en Europe.

 

Pourquoi faire de l’outsourcing

 

Difficile de trouver des développeurs

 

Aujourd’hui la majorité des entreprises surtout les SSII ont du mal à trouver les bons développeurs juniors ou expérimentés pour travailler sur les nouvelles technologies. Le défi est non pas de les trouver mais aussi de les maintenir. Travailler avec un prestataire offshore résout ce problème, c’est plus à vous de courir derrière les candidats, c’est au prestataire de trouver et d’assurer les bonnes ressources pour vos projets.

Avoir une équipe en offshore n’est pas toujours suffisant, vous aurez parfois besoin d’avoir des ressources sur site, dans ce cas au lieu de recruter des ressources locales vous pouvez faire venir des ressources de l’équipe offshore, c’est moins coûteux et plus rentable car vous connaissez déjà leurs sérieux et leurs niveaux de compétences en plus ils sont déjà habitués avec votre écosystème.Les salaires des développeurs qui ne cesse d’augmenter
Le manque des développeurs sur le marché a entraîné une hausse des salaires. Par exemple, si on compare les salaires des ingénieurs développeurs par rapport au autres disciplines on trouvera qu’ils sont légèrement élevés. Par conséquent, le recrutement d’un ingénieur informatique en Europe coûtera une fortune, ce qui laisse aux prestataires moins de marge de manoeuvre. Avec un salaire d’un ingénieur moyennement expérimenté en Europe nous pouvons avoir 2 ingénieurs excellents, super-motivés et plus compétents en offshore.

 

Variétés et disponibilités des compétences à la demande

 

Recruter un développeur en CDI n’est pas rentable si vous n’êtes pas prêt à s’engager avec lui à long terme. En contrepartie, faire appel à un freelance coûte cher. En offshore, vous pouvez demander à votre prestataire d’assurer les compétences que vous voulez pour la période nécessaire à la réalisation de votre projet. Par exemple, vous pouvez avoir deux ingénieurs Java pour six mois puis un ingénieur Php pour trois mois suivant votre besoin.

 

Pépinière de talents

Avoir une équipe en offshore n’est pas toujours suffisant, vous aurez parfois besoin d’avoir des ressources sur site, dans ce cas au lieu de recruter des ressources locales vous pouvez faire venir des ressources de l’équipe offshore, c’est moins  coûteux et plus rentable car vous connaissez déjà leurs sérieux et leurs niveaux de compétence en plus ils sont déjà habitués avec votre écosystème.

 

Comment faire ?

 

 

Certaines entreprise considèrent que l’offshore n’est pas rentable en se basant sur des expériences non réussites d’autre entreprises. En faite, ces dernières n’ont pas réussi parce que certainement une ou plusieurs phases de développement sur mesure n’ont pas été parfaitement réalisées. Par exemple, Un projet insuffisamment spécifié, confié à un prestataire qui manque de compétence à la dernière minute et sous payé, encadré par un chef de projet junior, peut conduire à une catastrophe.

 

Détecter et définir le besoin en outsourcing

 

C’est vrai que l’outsourcing offshore réduit le coût mais il ne faut pas faire l’outsourcing de n’importe quoi rien que parce que ça coûte moins cher, ou parce que vous n’avez pas pu le faire en locale.
Il ne faut surtout pas sous-traiter les fonctions stratégiques de l’entreprise, privilégiez les projets simples avec des technologies matures.

 

Etudier la rentabilité de l’outsourcing

 

L’outsourcing fait généralement gagner l’entreprise entre 30% et 60 % du coût local, mais cela n’est pas toujours vrai à cause des coûts cachés qui font en sorte que le coût final en offshore sera proche du coût local. Avant de commencer, il faut se poser les questions suivantes pour voir si c’est rentable ou pas de faire de la sous traitance offshore.
Est-ce qu’il y a des coût d’installation d’outils de communication ou de collaboration ?
Est-ce qu’il faut investir dans des formations pour les collaborateurs ?
Est-ce qu’il y a des coûts d’achat ou d’importation de matériels ?
Combien il faut payer d’impôts dans le pays offshore ?
Combien de temps faut-il pour voir un retour sur investissement ?

 

Choisir le bon bon prestataire

 

C’est l’étape la plus importante dans tout le processus d’outsourcing offshore, car si elle n’est pas bien faite, il y aura plusieurs impacts négatifs sur votre le projet, voici donc quelques critères essentiels pour sélectionner un prestataire :
– Votre prestataire avec son équipe doivent parler votre langue.
– Votre prestataire doit être proche de votre culture, et vous devriez aussi être intéressé par sa culture et de la découvrir.
– Le décalage de créneau horaire doit être limité,
– Votre prestataire doit être dans une civilisation démocratique. Cela va vous permettre d’avoir un environnement d’économique transparent et des collaborateurs avec un bon esprit critique.
– Le pays de votre prestataire doit avoir un bon niveau académique et scientifique avec un marché IT vivant. Ceci assurera la disponibilité et la diversité des ressources.
– Votre prestataire doit avoir un bon rapport qualité/ prix. Pour le même type de prestation ou de projet, vous pouvez trouver différents prix, ne vous vous jetez pas sur le prestataire le moins cher, vous pouvez trouvez un prestataire légèrement plus cher mais qui possède des développeurs plus compétents et des processus bien rodés.
– Votre prestataire doit avoir la capacité de synthétiser le projet, de critiquer et de proposer des solutions multiples pour des problèmes complexes, cela peut se révéler dès les premiers contacts avec lui.
– Le prestataire que vous allez choisir doit être déjà familiarisé avec les bonnes pratiques de management et des méthodologies les plus connus à l’échelle internationale.
– Finalement, si malgré tout vous avez des doutes, vous pouvez contacter les anciens clients du prestataire pour demander leurs avis.

 

Démarrez avec un projet pilote

 

 

Tester avant de s’engager est toujours bon. Donner à votre prestataire un petit projet pas assez important, genre un R&D ou un prototype, ceci aidera à tester ses capacités à délivrer dans les règles de l’art. Au cours de cette période vous pouvez connaître plus votre prestataire et vérifier s’il dispose bien des compétences souhaités.

 

Visitez les locaux de votre prestataire

 

 

Une fois le projet pilote est bien réussi, vous pouvez passer à des choses plus sérieuses. Visiter votre prestataire permettra de passer d’une relation virtuelle à une relation humaine plus solide, cela vous permettra aussi d’exprimer clairement votre vision et vos objectifs d’une façon directe, chose qui est difficile à faire à distance.

 

Contrat

 

 

Une fois que vous êtes mis d’accord avec votre prestataire, vous pouvez rédiger votre accord dans un contrat. Un contrat de prestation offshore n’est pas si différent d’un contrat d’outsourcing inshore sauf qu’il ne doit pas être sur une période assez courte, ce contrat doit préciser le type de prestation (forfait ou régie), les clauses de confidentialité, les clauses de non-concurrence, il doit aussi prévoir des procédures en cas de défaut de production, de retard ou de faillite du prestataire, etc.

 

Désigner un product manager  en local sur site

 

La clé du succès d’un projet d’outsourcing est la qualité de la conduite de projet. Cette conduite doit se faire principalement de votre côté. Vous devriez nommer une personne de votre équipe qui sera responsable du suivi de l’équipe offshore. Ne confiez pas cette tâche à un junior, en fait c’est une tâche délicate qui nécessite quelqu’un de senior avec une bonne expérience en management de projet.
– Désigner un chef de projet côté offshore
Avoir un chef de projet de votre côté n’est pas toujours suffisant, c’est difficile à lui de gérer une équipe à distance, surtout si elle est composé de juniors. Il faut avoir un chef de projet senior qui s’encharge de la communication régulière avec le chef de projet installé chez vous et à l’encadrement de l’équipe de développeurs en plein temps.

 

Mettre en place une méthodologie de travail

 

La méthodologie de travail est assez importante, elle permet d’augmenter la productivité et de réduire le temps perdu. Dans un contexte offshore, la communication se fait généralement par téléphone ou voip, ce qui  influe la plupart des temps sur la communication des besoins. Cependant la réduction des défauts implique que les défauts soient identifiés le plus tôt possible pour éviter qu’ils ne se propagent à des phases ultérieures de développement. Comme il est coûteux de devoir revenir sur ce qui a été fait pour le corriger, il faut donc privilégier les méthodologies basées sur les livraisons continues et de courte durée comme la méthodologie agile scrum.

 

Mettre en place des outils de collaboration

 

 

Les outils de collaboration sont devenu indispensables pour le bon déroulement de n’importe quel projet, ils permettent aux collaborateurs de partager et d’accéder à l’information en temps réel. Ces outils deviennent plus importants dans un context offshore car ils permettent de communiquer d’une façon claire et transparente. Parmi ces outils on peut citer : Git pour le management du code source, Trello pour gestion de projet, google docs , doodle …

 

Mettre en place des outils de communication

 

Finalement, il faut se mettre d’accord avec votre prestataire sur les moyens de communications les plus fiables suivant l’infrastructure et la connectivité internet disponibles . ll est conseillé d’utiliser des outils de communication qui permettent de partager aussi la vidéo, les fichiers et les écrans.

 

 

Conclusion

 

En conclusion, lorsque l’outsourcing offshore est bien maîtrisé et prit au sérieux des deux côtés, il peut apporter un grand bénéfice à tous le monde et peut évoluer d’une relation client fournisseur vers une relation de partenariat à forte valeur ajoutée.

 

Author: Nizar Ellouze

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website